Du débutant à l'expert, un exemple de collection de Coins Datés :

le 0,10 F Luquet


Quand on a envie de commencer une collection de coins datés,  l'essentiel est de choisir des limites à sa collection, d'abord en fonction de ses possibilités financières, ensuite en fonction de la probabilité du nombre de pièces à regrouper... Il est peu envisageable de vouloir collectionner tous les coins datés de tous les timbres qui sont émis, il faut donc définir assez précisément  un thème à sa collection, que l'on pourra éventuellement élargir par la suite.

Nous prendrons comme exemple le 10c de la Marianne du 14 juillet, communément appelée Luquet, du nom de sa dessinatrice Eve Luquet.

Faible coût à l'achat, tirages en nombre limité pour toutes les valeurs de complément, garantie de fin de collection au 1er janvier 2002 avec le passage à l'euro, de bonnes conditions étaient alors réunies pour débuter dans les coins datés !

Cette collection est intéressante à plusieurs titres : elle regroupe des tirages sur presses différentes, des utilisations de viroles différentes aisément repérables aux deux types du timbre. Elle est aussi le témoin de techniques différentes : gravure classique à l'aide d'une molette-transfert pour la virole A au Type 1,  débuts de la gravure numérique pour la virole B au Type 2.

Elle peut aussi être agrémentée de variétés non négligeables (voir plus loin).

  

 

presse

du

au

virole

1er tirage

RGR-1

11/07/1997

21/07/1997

A

2e tirage

RGR-1

29/06/1998

01/07/1998

A

3e tirage

TD6-5

01/02/2000

15/02/2000

B

  

Les informations essentielles :

La collection minimale : un coin daté par tirage

Elle ne représente que 3 coins daté à regrouper, 2 blocs de 6 timbres pour les tirages sur Rotative à Grand Rendement, et un bloc de 4 pour la Presse Taille-Douce 6 couleurs. Coût à l'achat à La Poste : 1,60 F.

Un peu mieux : regrouper les bas de feuilles de 20 timbres permettant d'avoir le numéro de feuille et l'indicatif de la presse dans la marge inférieure. Coût à l'achat : 6,00 F.

Le bas de feuille peut même paraître nécessaire ici afin de montrer la présentation différente : panneau unibloc de 100 timbres sur la TD6, bi-bloc (2x50 timbres avec interpanneau) sur la RGR.

La collection "toutes les dates"

Elle nécessite 7 coins datés pour le 1er tirage (les 12, 13, 19 et 20 étant des dates de week-end non travaillées), 3 pour le 2e tirage, 11 pour le 3e tirage (les 5, 6, 12 et 13 étant jours de week-end).

C'est à dire 10 blocs de 6 et 11 blocs de 4, soit un coût de 10,40 F ou alors 21 bas de feuilles pour un coût de 42,00 F.

Si le coût reste faible, la difficulté à regrouper toutes les dates devient importante et nécessite de courir beaucoup de bureaux ou de se mettre en relation avec d'autres collectionneurs !

La collection "un tour de cylindre complet"

En Taille-Douce sur les presses TD6, la présentation d'un tour de cylindre nécessite 3 coins datés : l'un avec deux traits, un autre sans aucun trait, et le troisième avec le Bopst triangulaire. Ces trois feuilles se suivent dans les paquets reçus dans les bureaux. Les blocs de quatre du coin daté suffisent à illustrer ce tour de cylindre.

En RGR, la presse imprime huit feuilles par tour de cylindre, quatre fois deux feuilles de front, différenciées par l'indication de nappe -1 ou -2 après le numéro de feuille. Présenter ce tour de cylindre avec quatre feuilles successives de nappe 1 et quatre feuilles se suivant de la nappe 2 est relativement simple.

Mais regrouper des feuilles jumelles (même date, même numéro de feuille suivi de -1 et de -2) est beaucoup plus compliqué puisque les feuilles issues des deux nappes ne sont pas empaquetées ensemble et ont donc peu de chances de se retrouver dans le même bureau ! L'ensemble des huit feuilles (ou huit bas de feuilles) avec les quatre numéros successifs en nappe 1 et en nappe 2 est donc fort peu courant...

Et regrouper ce tour de cylindre complet pour chacun des deux tirages relève d'une grande difficulté, pour chaque jour de chaque tirage, c'est une véritable gageure !


Plus d'informations sur le site très documenté "Les barres Phosphorescentes et leurs variétés"

sur les presses TD6

sur les presses RGR

La collection "avec les surchargés"

Le 10c a été surchargé "Saint Pierre et Miquelon" ainsi que "Mayotte".

SPM : sur feuilles des 15 et le 16/07/1997 (1er tirage), du 30/06/1998 (2e tirage) et des 09, 11 et 14/02/2000 (3e tirage).

Mayotte : sur feuilles des 30/06 et 01/07/1998 (2e tirage)

Ce sont donc 4 coins datés supplémentaires en cas de collection "1 par tirage",ou 8 coins en cas de collection "toutes les dates", que l'on peut ajouter...

L'ajout de variétés

Le tirage a subi un certain nombre de déboires le 30 juin 1998 :

- maculatures,

- traînées d'encre sur la marge gauche,

- largeurs de feuilles variables (235 ou 240 mm),

- absence de phosphore sur certaines colonnes de certaines feuilles

Par ailleurs, il est connu sur papier avec azurant pendant une partie du tirage des 30 juin et 1er juillet


L'absence de bandes phosphorescentes sur certaines colonnes est la variété essentielle.

Le 30  juin 1998, certaines feuilles (autour de 21300) sont sans BP sur toute la première colonne sur les feuilles issues de la nappe 1, d'autres sans BP sur toute la hauteur des 5e, 8e, 9e et 10e colonnes (feuilles autour de 14 500 issues de la nappe 2). A rechercher également sur des feuilles surchargées...

Création du site : 13 novembre 2007

Nouvelle version : 5 novembre 2010

© SO.CO.CO.DA.MI.-2007

Pour joindre le webmaster :

postmaster@sococodami.com

Toute reproduction d'éléments de ce site interdite, sauf accord préalable obtenu du webmaster ou du président de la Société des Collectionneurs de Coins Datés et Millésimes